2011.04.19 – INNO NAZIONALE CORSO – NATIONAL ANTHEM OF CORSICA

inno nazionale della Corsica

 
Diu vi salvi Regina
Dio vi salvi Regina
(Que Dieu vous garde, Reine)
E Madre Universale
(Mère universelle)
Per cui favor si sale
(Par qui on s'élève)
Al Paradiso.
(Jusqu'au Paradis)
Voi siete gioia e riso
(Vous êtes la joie et le rire)
Di tutti i sconsolati,
(De tous les attristés)
Di tutti i tribolati,
(De tous les tourmentés)
Unica speme.
(L'unique espérance)
Voi dei nemici nostri
(Sur nos ennemis)
A noi date vittoria
(Donnez-nous la victoire)
E poi l'Eterna gloria
(Et puis l'Éternelle gloire)
In Paradiso
(Au paradis)

En 1729 une révolte éclate dans le Boziu contre l'oppression fiscale génoise et se répand dans le Nord de la Corse. Les "paesani" descendent des montagnes et mettent Bastìa à sac en janvier 1730.
Face à l'intransigeance de la république génoise cette révolte spontanée prend une tournure politique pour devenir une révolution. Les corses élisent deux chefs pour les guider : Ceccaldi et Giafferi. Gênes fait appel aux troupes étrangères pour anéantir l'insurrection.
Le 4 mars 1731 les théologiens corses se réunissent en Cunsulta et proclament la Corse libre de Gênes. Elle fait jurer les chefs corses sur un crucifix de ne jamais se rendre.
Le 4 javier 1732 l'armée mercenaire prussienne débarquée en Balagna est repoussée par les patriotes à Calenzana au cours de la bataille dite "Des abeilles".
Le 8 janvier 1735 la Corse proclame son indépendance et se place sous la protection de la Vierge Marie. Le Diu vi salvi Regina devient hymne national et le 8 décembre, jour de l'Immaculée Conception, fête nationale.
Le 15 avril 1736 sous l'impulsion du chancelier Sebastianu Costa, a la Cunsulta d'Alesgiani, les représentants de la nation corse élisent un roi, un baron allemand, Théodore de Neuhoff, il sera Théodore Ier.
Théodore installe sa capitale à Cervioni et fait battre monnaie, s'emploie à unir les chefs corses, abolit la peine de mort.
L'intervention des troupes françaises à la solde de Gênes met fin à ce royaume mais la lutte continue entre les corses et la république génoise, une lutte qui prend une dimension internationale, quand, commandés par Ghjuvan Petru Gaffori et soutenus par la marine anglaise, les corses s'emparent de Bastìa en 1745.
En 1751 G. P. Gaffori est élu Général de la Nation, il s'empare de la citadelle de Corti, mais le 2 octobre 1753, dans un guet-apens, il tombe sous les balles de tueurs à la solde de la république génoise.
Print Friendly, PDF & Email

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

18 − 12 =